90 ans de Vlym (1928-2018)

90 ans de Vlym (1928-2018)
Jean Vlym, d’origine Hollandaise, crée son entreprise sous le nom de Vlym en 1928. Son fils Germain reprend le flambeau de la société en 1950, et emploie 7 à 8 salariés. En 1972, Bernard Vlym succède à son père. Il transforme l’entreprise en SA. La quatrième génération des Vlym prend à son tour le relais, d’abord en 1996 par l’arrivée d’Arnaud puis en 1999 avec l’arrivée de Yann. La famille Vlym est peintre de père en fils. Le nom d’origine de Jean était Vlijm mais suite à une erreur administrative le nom est devenu Vlym, qui est le nom actuel du groupe.
En 1928, Jean Vlym connaît un succès avec les sols peints en bois. Il invente un procédé unique pour les revêtements de sols peints, créant des motifs en foulant la peinture fraîche de ses pieds nus. Ils étaient recouverts de couleur bleue ou grise puis séchés et vernis pour obtenir des effets de matière.
Dans les années 1970 les premiers échafaudages font leur apparition, puis Germain investit dans les premiers échafaudages métalliques pour plus de sécurité.
Depuis 1973, l’entreprise est pionnière dans le domaine de l’isolation thermique. De plus en plus d’innovations sont apparues comme la laine de roche ou la fibre de bois, les peintures minérales en façade et les traitements et crépis plus naturels. A partir de cette date, l’entreprise réalise ses premiers chantiers sous la marque Vistadur. La création de SA Vlym permet l’élargissement de l’activité dans les travaux intérieurs, une spécialisation dans les revêtements de sols, les plafonds suspendus et tendus.
Le chiffre d’affaires est réparti en deux parties : 60 % du chiffre d’affaires concerne la réfection des façades c’est-à-dire la peinture, l’isolation thermique, l’étanchéité, la location d’échafaudages.
Les 40 % restants concernent la décoration intérieure c’est-à-dire la peinture, le revêtements de sols et muraux, plafonds suspendus ou tendus.
La SA Vlym a fait de ses spécialités des techniques de pointes notamment en matière de traitement des façades et la décoration intérieure du sol au plafond.
En 1982, Vlym obtient le prix de la Gestion Artisanale de la Banque Populaire.
1997 : Bernard Vlym est dirigeant depuis de nombreuses années de la Fédération régionale des peintres et finitions d’Alsace. Il préside également chaque année le jury du brevet de maîtrise supérieur d’Alsace.
Après le premier choc pétrolier, Bernard Vlym lance l’isolation thermique pour l’extérieur des constructions.
 Le groupe se spécialise dans le laquage en cabine de peinture pour portes et mobiliers divers.
L’entreprise Peinture Rasser de Hésingue est acquise en 1987. En 1996 construction et aménagement dans les locaux de l’actuel nouveau siège social. En 1999, l’entreprise de peinture Hoff est rachetée, puis en 2001 Echaf service est créé. L’entreprise Vlym devient un groupe avec Vlym Sa qui se trouve à Bartenheim, Peinture Hoff à Colmar et Echaf Service. Le groupe devient : « la plus grande entreprise de peinture en Alsace ».
En 2002, le groupe est le premier à faire l’éco-guide. Puis en juin 2002, ils ont l’obligation de répondre à la traçabilité complète des déchets. Cette même année, Vlym obtient le prix meilleure entreprise du second œuvre.
Deux ans plus tard, le groupe affichait un chiffre en croissance permanente avec des progressions annuelles de 5 à 10 %. Le groupe veut le « respect du passé et une volonté de modernité ». En 2004, 60 % des salariés s’occupent des travaux de façades. Au cours de cette année, Vlym obtient le prix Moniteur de la construction Lauréat en catégorie second œuvre pour l’Est de la France. Il obtient ce prix pour ses performances économiques et sociales.
Quelques chiffres du groupe en 2005 : d’abord Vlym SA affiche un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros et emploie 70 salariés. Ensuite, Echaf Service annonce un chiffre d’affaire de 2 millions d’euros et emploie 25 salariés. Enfin, Hoff peinture affiche un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros et emploie 25 salaries.
La société attache une grande importance à la formation initiale et continue des salariés. C’est primordial, notamment en peinture, où les techniques ont beaucoup évolué. Elle travaille avec le CFA du lycée du bâtiment de Cernay pour les CAP (certificats d’aptitude professionnelle) et BCP (brevets de compagnon professionnel).
C’est primordial également pour Echaf Services : « Tous nos monteurs sont diplômés. La sécurité de nos gens est trop importante ».
Pour ses 80 ans, le groupe fait une progression constante du côté humain avec 120 salariés mais également du côté des innovations techniques. Le groupe devient le numéro 1 en Alsace dans sa spécialité.

By |2018-05-02T12:36:11+00:00avril 19th, 2018|Uncategorized|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

onze − 4 =